Enfants dans le camp de réfugiés à l'extérieur de Renk
    Afrique, Soudan du Sud, Promotion de la paix

    Promotion de la paix et travail de réconciliation au Sud-Soudan

    Numéro de projet : 179.1003

    Le Soudan du Sud a obtenu son indépendance en 2011 après de longs combats, mais une nouvelle guerre a éclaté en 2013. Dans un premier temps, elle s'est principalement déroulée dans le nord-est du pays, mais en juillet 2016, le conflit s'est étendu à l'ensemble du pays. Un accord de paix a été conclu en septembre 2018, mais un gouvernement d'unité ne sera pas formé avant 2020. La promotion de la paix et le travail de réconciliation sont plus importants que jamais. Les églises jouent le rôle le plus important dans la réalisation d'un travail de réconciliation dans une société divisée. Mission 21 soutient l'engagement de son Eglise partenaire, l'Eglise presbytérienne du Sud-Soudan, ainsi que la Fédération des Eglises du Sud-Soudan. Le travail de projet favorise l'établissement de relations non violentes et équitables, interethniques et œcuméniques. Le travail de traumatisme et de réconciliation aide les personnes à gérer ce qu'elles ont vécu sans réagir par une nouvelle violence ou des actes de vengeance.

    Informations de fond

    Depuis le conflit à forte charge politique de 2013, la population civile a été victime de violences répétées. Des millions de personnes ont été déplacées par l'armée. Outre les luttes de pouvoir politiques, la lutte pour les ressources est à l'origine des conflits. Même après la signature d'un accord de paix, le gouvernement sud-soudanais reste faible, ne dispose que de peu de moyens financiers et poursuit d'autres intérêts que de s'occuper des structures sociales. L'Eglise est et reste donc un important vecteur de paix.

    L'Eglise presbytérienne (PCOSS) est la troisième plus grande église du pays et l'église partenaire de Mission 21. Elle soutient le travail de paix et de réconciliation. Les enfants, les jeunes et les femmes sont particulièrement renforcés. La population est de plus en plus jeune. Les jeunes de moins de 24 ans représentent 62 pour cent de la population. Ils sont l'avenir et l'espoir du pays. En même temps, ils sont facilement influençables et particulièrement touchés par la violence et ses conséquences. L'expérience a montré que les femmes jouent un rôle important dans la promotion de la paix. Jusqu'à présent, les femmes n'avaient toutefois guère de voix au Sud-Soudan. Renforcer le rôle des femmes est une préoccupation majeure de Mission 21 et du PCOSS.  

    Objectifs du projet

    Le PCOSS renforce les capacités de la population cible en matière de promotion de la paix et de réconciliation et offre un soutien psychosocial.

    Groupe cible

    Dans le cadre de la promotion de la paix et du travail de réconciliation, toutes les ethnies sont prises en compte et impliquées et les personnes de différentes couches sociales sont interpellées. Un accent particulier est mis sur les femmes et les jeunes.

    Activités

    Sur le plan méthodologique, l'organisation partenaire mise sur le principe de la "formation des formateurs" : des responsables sont formés. Les connaissances sont ainsi transmises et d'autres cercles de la population sont atteints. Lors des formations, la résolution non-violente des conflits et les possibilités de réconciliation sont discutées et expérimentées. Les participants sont encouragés à se montrer conciliants au-delà des frontières ethniques, les stéréotypes sont atténués.

    • "Training of Trainers" : les multiplicateurs apprennent comment la promotion de la paix peut être mise en œuvre et peuvent transmettre leurs connaissances. Ils sont formés à fournir un soutien psychosocial à la population du Sud-Soudan et aux membres des organisations partenaires.
    • Élaboration d'initiatives internationales, nationales et régionales de paix et de plaidoyer
    • Mise en place d'un noyau solide d'organisations partenaires
    • Formation au leadership pour les femmes et les jeunes
    • Mise en place de structures pour permettre la promotion de la paix au niveau national et régional
    • "Peace Missions" : visites à la diaspora et visites de solidarité dans le pays

    Avancement du projet

    La promotion de la paix est en train de devenir un élément important de tous les projets de Mission 21 au Sud-Soudan. Des modules sur le travail de paix et de réconciliation sont proposés dans les établissements de formation Nile Theological College et Giffen Institute for Theology.

    Les coordinateurs de projet suivent une formation de "Peace Mobilizers". Cela signifie qu'ils apportent leurs connaissances sur le travail de paix et de réconciliation dans le travail de projet.

    Depuis 2018, des "Peace Missions" sont organisées. La direction de l'Eglise effectue des visites de solidarité, notamment dans les régions difficiles à atteindre ou dans les camps de réfugiés. Un grand nombre de personnes sont encore traumatisées, en particulier les enfants et les femmes.

    Le soutien psychosocial pour les enfants, les femmes et les hommes continue de faire l'objet d'une demande importante.

    Le travail effectué jusqu'à présent porte ses fruits : les pasteurs intègrent leurs connaissances dans les cultes et les enseignants les utilisent dans leur enseignement scolaire. La promotion de la paix est un thème important, en particulier dans le travail avec les femmes.

     

    Perspectives: Développement de projets

    Le projet décrit ci-dessus doit être étendu en raison de la situation actuelle dans la phase de projet en cours. L'objectif de l'extension du projet est d'atteindre encore plus de personnes. Les Sud-Soudanais et Sud-Soudanaises de la diaspora, en particulier, sont des acteurs importants et peuvent s'engager pour la paix. Ils vivent dans d'autres pays ou également dans des camps pour les personnes déplacées à l'intérieur du pays.

    La formation à la promotion de la paix fait partie de tous les projets soutenus par Mission 21 au Sud-Soudan. Lors de l'extension des projets, il s'agit entre autres d'ancrer encore plus fortement les thèmes de la paix et de la réconciliation ainsi que le traitement des expériences de guerre dans tous les projets. 

    Les dons sont d'abord affectés au projet de base décrit ci-dessus. Si le financement est suffisant, des activités supplémentaires sont prévues dans les différents projets du programme de coopération au Sud-Soudan :

    • Au Nile Theological College (NTC), un centre de formation théologique à Juba, de plus en plus d'ateliers et de cours sont organisés avec des formateurs professionnels sur le thème de la paix et de la réconciliation. Des détails sur le NTC se trouvent sous le titre du projet "L'éducation pour le changement social, la paix et le développement au Sud-Soudan".(n° de projet 179.1015)
    • La promotion de la paix fait également partie intégrante du programme d'enseignement du Giffen Institute of Theology. Plus d'informations sous le titre "L'éducation des adultes pour construire l'avenir". (n° de projet 179.1024)
    • Dans le nord du Kenya, Mission 21 gère une école de sages-femmes. La formation des sages-femmes est complétée par des cours sur le thème de la paix et de la réconciliation. Le travail des sages-femmes s'étend à différentes ethnies. Il est donc très important de les sensibiliser et de les aider à aborder ce thème. Des informations sur le projet correspondant sont disponibles sous le titre "École de sages-femmes : la vie pour les mères et les enfants" (n° de projet 179.1022)
    • Dans le district de Pochalla, Mission 21 mène un projet de souveraineté alimentaire et de promotion des revenus. A Pochalla, des attaques violentes ont eu lieu à plusieurs reprises. En plus du travail de projet dans le secteur agricole, la promotion de la paix gagne ici aussi en importance et des formations professionnelles à la paix sont intégrées dans les activités de projet. Plus d'informations sur le titre "Souveraineté alimentaire en milieu rural au Sud-Soudan" (n° de projet 179.1021)
    • Dans le projet "Une éducation pour l'avenir : écoles et foyer pour enfants" (projet n° 179.1010), des formations dans les domaines de la promotion de la paix et de la réconciliation ainsi que du soutien psychologique font partie des programmes scolaires. Les enseignants sont formés à la gestion des enfants traumatisés. Ces formations doivent être développées.

    Soudan du Sud

    • environ 11 millions d'habitants
    • Superficie du pays de 644'329 km².
    • Environ 4 millions de personnes déplacées dans le pays et à l'étranger

     

    Budget du projet de base 2022

    CHF 172'500

    csm jacqueline brunner 8924cff677

    Jacqueline Brunner

    Responsables des partenariats avec les églises

    Tél. 061 260 23 37
    ► Courrier électronique

    Dorina Waldmeyer

    Responsable de programme au Sud-Soudan
    Tél : +41 (0)61 260 22 58
    ► Courrier électronique

    L'espoir grâce à votre soutien

    Mission 21
    Œuvre missionnaire évangélique de Bâle
    Boîte postale 270
    21, rue de la Mission
    4009 Bâle, Suisse
    Tél. : +41 (0)61 260 21 20
    info@mission-21.org

    Compte pour les dons :
    IBAN : CH58 0900 0000 4072 6233 2
    Numéro d'exonération fiscale :
    CHE-105.706.527

    csm eduqua logo.svg a0d3023d4c
    Membre de :
    csm logo act alliance transparent 818f68196c
    Suivez-nous sur les médias sociaux :
    csm logo zewo transparent ccd759b6cd
    Retour haut de page