csm_nigeria_bildung_162.1002_01_d409466287.jpg
    Nigeria, Éducation
    Égalité des genres

    Une éducation pour l'avenir au Nigeria

    Numéro de projet : 162.1002

    Le Nigeria est en proie à un taux de chômage très élevé et à un manque de perspectives. Les femmes et les jeunes issus de zones de conflit sont plus touchés que la moyenne. Dans ce contexte, Mission 21 et ses partenaires s'engagent pour l'autonomisation des femmes et des jeunes. Grâce à des possibilités de formation et de perfectionnement, ils renforcent leurs compétences et leurs perspectives de vie.

    Informations de fond

    Depuis 2009, la violence de la milice terroriste Boko Haram secoue le nord-est du Nigeria, tandis que l'État du Plateau est en proie à des conflits à caractère ethnique et religieux depuis la fin des années 90. Cela a entraîné le déplacement de plus de 2,54 millions de personnes et provoqué une crise humanitaire. La situation est particulièrement précaire pour les femmes et les filles. Lors d'attaques menées par des groupes armés non étatiques, elles sont généralement victimes d'enlèvements, de mariages forcés et de violences sexuelles. Nombre d'entre elles perdent en outre leur mari ou leurs parents lors d'attaques. En tant que veuves et orphelines, elles sont particulièrement vulnérables et risquent d'être exploitées ou de subir des abus sexuels. Les femmes seules doivent en outre se débrouiller seules pour nourrir leur famille. Cela s'avère toutefois difficile en raison des désavantages structurels dont souffrent les femmes dans la société. Au Nigeria, les femmes sont traditionnellement responsables du ménage et de la garde des enfants. Dans la société patriarcale du Nigeria, elles sont souvent exclues de l'accès à l'éducation et au marché du travail. Sans formation scolaire, les femmes veuves et célibataires ainsi que les femmes en fuite sont particulièrement exposées au risque de tomber dans l'extrême pauvreté ou d'être victimes d'exploitation.

    De leur côté, les jeunes ne voient généralement aucune perspective d'avenir dans la vie, compte tenu de la faiblesse de l'économie du pays. Marqués par la violence, l'insécurité et l'absence de perspectives, nombre d'entre eux glissent vers la toxicomanie ou la criminalité. Tant les femmes que les jeunes ont le potentiel d'apporter une contribution extrêmement importante à la cohésion sociale et au développement économique du Nigeria. Afin de renforcer leur rôle dans la société et de leur offrir des perspectives, Mission 21 et ses partenaires s'engagent de manière ciblée auprès des femmes et des jeunes. Ils les encouragent par le biais de formations professionnelles et de formations en aptitudes personnelles et en compétences de vie. L'accent est mis sur les veuves et les jeunes femmes victimes des attaques de Boko Haram, ainsi que sur les jeunes vulnérables issus de zones de conflit.

    Objectifs du projet

    • Les femmes et les filles savent lire et écrire.
    • Les groupes de personnes vulnérables sont renforcés dans leurs capacités à fonctionner comme membres productifs de la société.
    • Les groupes de personnes vulnérables disposent des compétences nécessaires pour gagner leur vie.

    Groupe cible

    Le groupe cible des projets d'éducation est constitué de personnes vulnérables issues des États d'Adamawa, de Borno, de Kaduna et du Plateau, caractérisés par la pauvreté et les conflits armés. Il s'agit par exemple des victimes de la crise de Boko Haram et des conflits entre les paysans et les militants peuls, en particulier les femmes veuves et célibataires ainsi que les femmes et les filles victimes d'enlèvement et de violences sexuelles. Le groupe cible comprend également des jeunes de Jos, marqués par la pauvreté et les conflits violents, instrumentalisés dans des affrontements violents et tombés dans la toxicomanie.

    Activités

    •  Cours d'alphabétisation pour les veuves, les femmes seules et les filles dans différents centres de formation (Dzakwa, Kaduna, Yola, Kwarhi).
    • Formations professionnelles pour les veuves, les femmes célibataires et les jeunes vulnérables dans les domaines de la création de mode, de la couture, du tricot et de l'informatique dans différents centres de formation.
    • Formations professionnelles pour les jeunes femmes et hommes marqués par la drogue, la violence et la pauvreté dans la ville de Jos.
    • Attribution d'aides de départ aux personnes ayant réussi* les formations professionnelles.
    • Ateliers accompagnant la formation professionnelle sur des thèmes tels que le développement personnel, les droits des femmes, la violence sexuelle et sexiste, la prise de conscience des traumatismes et la résistance.
    • des activités de sensibilisation à la prévention des maladies infectieuses telles que le VIH, ainsi que des conseils et un accompagnement confidentiels.
    • Ateliers de gestion d'entreprise pour les veuves et octroi d'un capital de départ pour la création de leur propre petite entreprise.
    • Ateliers pour les jeunes mères sur les thèmes de la nutrition et de l'hygiène afin de promouvoir la santé mère-enfant.
    • Suivi psychologique et sessions individuelles de traitement des traumatismes pour les victimes de violence et de conflits.
    • des campagnes de sensibilisation aux droits de l'homme et à la violence sexiste afin de renforcer le rôle et les possibilités d'éducation des femmes et des filles

    Avancement du projet

    L'année dernière, 50 femmes ont appris à lire et à écrire dans un centre de formation de l'église partenaire EYN. Cinquante autres femmes ont suivi un atelier sur les bases du commerce et ont ensuite créé leur propre petite entreprise. En outre, une centaine de femmes jeunes et veuves ont terminé leur formation professionnelle, par exemple de couturière, à l'automne 2022 et ont reçu un capital de départ sous la forme d'une machine à coudre. Certaines diplômées du centre de formation ZME ont pu créer leur propre entreprise de couture grâce aux connaissances acquises.

    Carte

    Nigeria

    • 219 millions d'habitants
    • 61 % des femmes en milieu rural ne savent ni lire ni écrire
    • 43 % des femmes et des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans

    Budget du projet 2024

    CHF 132'250

    jacqueline

    Jacqueline Brunner

    Partenariats ecclésiaux responsables ;
    Héritages et legs responsables

    Tél. 061 260 23 37
    ► Courrier électronique

    csm angelika weber bd226cb937

    Angelika Weber

    Responsable de programme Cameroun et Nigeria
    Tél : +41 (0)61 260 22 65
    ► Courrier électronique

    L'espoir grâce à votre soutien

    Mission 21
    Mission Protestante Bâle

    Boîte postale 270
    Missionsstrasse 21
    4009 Bâle, Suisse
    Tél. : +41 (0)61 260 21 20
    info@mission-21.org

    Compte de dons Suisse :
    IBAN : CH58 0900 0000 4072 6233 2
    Numéro d'exonération fiscale :
    CHE-105.706.527

    Compte de dons Allemagne :
    Caisse d'épargne de Lörrach-Rheinfelden
    BIC Swift : SKLODE66
    NUMÉRO DE COMPTE : 683 500 48
    IBAN : DE39 6835 0048 0001 0323 33
    N° de compte : 1032333

    Retour en haut